Organiser un événement « vert »

 

 

 

 

Désormais, il ne se passe plus une journée sans qu’on entende parler de l’environnement.  Les gens sont de plus en plus conscientisés à l’importance des petits gestes à poser pour aider notre planète.  Et le monde de l’événement ne fait pas exception!  Les événements éco-responsables sont de plus en plus populaires, que ce soit par convictions personnelles ou pour soigner l’image d’entreprise. 

 

Plusieurs aspects sont à considérer afin de s’assurer que notre événement sera le plus « vert » possible.  :

 

Le transport :

Le lieu de l’événement est-il facilement accessible par transport en commun?  Les différentes activités sont-elles près les unes de autres et accessibles à pieds?  Y a-t-il des navettes vers l’aéroport?  

 

La documentation :

Aujourd’hui, la majorité des gens possède un ordinateur portable ou un téléphone intelligent qui leur permettent d’avoir accès à de l’information en tout temps.  Pourquoi alors ne pas rendre la documentation d’un congrès disponible sur Internet plutôt que de l’imprimer?  Si un document papier doit absolument être remis aux participants, on peut penser à l’imprimer recto verso sur du papier recyclé post consommation.

Les repas :

Ici il faut s’assurer du support de l’endroit qui accueille l’événement (hôtel, centre des congrès ou autre).  Sont-ils en mesure de servir les repas dans de la vaisselle de porcelaine plutôt que jetable?  Le linge de table est-il en tissus?  Les condiments et les boissons seront-ils présentés dans des contenants réutilisables, des distributeurs et des pichets plutôt que dans des emballages individuels?  L’établissement participe t’il à un programme de compostage?  Existe t’il un partenariat avec un organisme de charité afin de récupérer les repas non servis?  Le menu est-il constitué principalement de produits locaux, biologiques, de saison?  Il est toujours possible de discuter de ces points avec le coordonnateur et le Chef de l’endroit afin de voir ce qu’il possible de faire.  La plupart seront heureux de participer.  C’est bon pour leur image à eux aussi!  D’ailleurs, de plus en plus d’endroits se dotent de politiques vertes et offrent des services en conséquence. 

 

Mais encore?

 

D’autres gestes faciles peuvent être posés.  Par exemple, on peut éviter d’inscrire une date sur l’affichage de l’événement.  Cela permettra de réutiliser le même affichage l’année suivante.  On peut placer une boîte à la sortie de la salle afin de récupérer les cocardes qui pourront elles aussi être réutilisées.   On peut décorer avec des plantes plutôt qu’avec des fleurs coupées.  Et on s’assure évidement qu’il sera possible de faire la collecte sélective des déchets afin de recycler le maximum.  C’est la base! 

 

Il existe de nombreuses ressources pour nous aider à bien planifier et à atteindre les objectifs « verts » de nos événements.  Par exemple, le programme Clé verte est un système d’évaluation auquel peuvent s’inscrire les hôteliers afin d’obtenir une cote en fonction de leurs actions éco-responsables.  Une cote de 1 à 5 clés vertes est attribuée.  On peut consulter la liste des participants à ce programme sur le site : http://www.greenkeyglobal.com/cleverte.asp

 

Également, plusieurs villes donnent énormément d’informations sur leur site Internet à propos de leurs politiques environnementales.  Ce qui peut nous aider à faire des choix éclairés et à penser à tous les aspects de notre événement.  Voici quelques exemples :

 

Québec : http://www.ville.quebec.qc.ca/gens_affaires/capitaleverte/index.aspx

Laval : http://www.tourismelaval.com/fr/guidevert

Sherbrooke :http://veilletourisme.ca/wp-content/uploads/2008/04/guideorganisateurecoresponsable.pdf

Saguenay : http://www.guideecoresponsable.com/index.php?option=com_content&task=category&id=16&Itemid=15

 

Pour plus d’informations, on peut également consulter le site du Conseil québécois des événements éco responsables à   http://www.evenementecoresponsable.com/

Enfin, si l’on opte pour un événement éco-responsable, il faut en faire la promotion!  D’abord pour s’assurer de la collaboration de tous (ça bouleversera peut-être un peu les habitudes de certains!), mais aussi parce qu’un événement vert peut devenir un bon coup de marketing!  Tant qu’à y mettre les efforts (et le prix parfois), il faut s’assurer que les gens en parlent et que ça rapporte en bout de ligne! 

 

Marie-Eve Tanguay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *